Un futur perdu... Un monde ravagé par la main de l'homme et par les radiations, un monde ou la nature a repris ses droits et ou les mutants sévissent...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dites-moi que je ne suis pas un monstre ! [Fini =3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nymphéa
Admin
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 27/02/2016
Localisation : Là ! Ou, peut-être pas, en fait x)

Carte d'identité
Pouvoir (si vous en avez un):
Liens avec les personnages:

MessageSujet: Dites-moi que je ne suis pas un monstre ! [Fini =3]   Dim 28 Fév - 14:17


       

       
1
Identité de Nymphéa

       
Nom :
Inconnu

       
Prénom :
Nymphéa

       
Âge :
17 ans

       
Nationalité :
Inconnue

       
Groupe:
Mutante

       
Date de naissance :
29 Février 3430

       
Pouvoir (1) :
Nymphéa a la capacité de traverser tout ce qui est fait avec un peu d'acier, le plomb et le béton armé, par exemple. Donc, si on essaye de la tuer avec une arme, beeeeeeen ça ne marchera pas, vu que le métal ne l'affecte pas 8D
Mais elle peut donc également contrôler l'élément qu'est l'acier pour le tirer à son avantage, il ne peut pas la blesser et elle peut l'utiliser. Un excellent compromis pour Nymphéa.

       
Situation familiale :

       Dans sa situation connue, elle est seule et n'a pas de famille définie. En réalité, elle possède un grand frère, Chihiro, qu'elle croit mort.

       
Situation financière :

       Que dire de sa situation financière ? Rien en particulier, à vrai dire. Nymphéa se débrouille comme elle peut, avec l'argent qu'elle a.

       
2
Qui est-tu ?

       
CARACTÈRE - Un caractère des plus étranges... Deux personnalités ? Cela peut être possible, même si au fond, ce n'est pas véritablement cela...
Nymphéa ? Ce prénom doux qui fait penser aux petites fées que l'on peut trouver dans les livres. Elle est une jeune fille qui suit la vie comme elle est. Tempête, destruction, elle acceptera et suivra absolument son destin. Même lors de la mort de ses proches, elle pense que cela n'est autre que le destin, et elle ne les pleure pas : c'est donc normal, d'après elle.
Mais ça ne signifie pas qu'elle a un coeur de pierre vide de toute émotion, loin de là ! Au contraire, elle est plutôt assez sensible à ce qui l'entoure, et malgré son exil dans Lost City pour ce qu'elle est, elle continue de prendre soin de la moindre chose vivante qu'elle peut trouver.
Elle est très gentille, aussi. Souriante, agréable, il n'y a rien de mieux que la compagnie d'une personne comme elle. Ou presque.
Si seulement elle avait toujours pu rester ce qu'elle était avant. Une jolie fleur pâle pleinement éclose. Un rêve. Qui s'est transformé en le plus sombre des cauchemars.
Nymphéa souffre beaucoup de cela. Entrer dans cette transe sans qu'elle ne s'en rende véritablement compte et vivre encore et encore ce même cauchemar, horrible, qui la poursuit depuis son enfance, la rend folle. Mortellement folle. Des pulsions meurtrières qui en ont coûté la vie à plus d'un innocent.
Elle pleure. Beaucoup. Après ce qu'elle croit n'avoir été qu'un long sommeil perfide, lorsqu'elle redevient à peu près elle-même, c'est l'horreur qui détruit son regard. Partout, des cadavres. Elle ne peut échapper à ce qu'elle est au fond d'elle. Cette nature qui la hante, qui est elle sans vraiment l'être. La double face sombre de Nymphéa.
Elle s'exile elle même, pour éviter tout massacre. Elle veut que son plus grand malheur fasse le bonheur des autres, en toute bonne fille qu'elle est.
PHYSIQUE - Une véritable poupée de cire, un ange tombé du ciel. C'est ce qu'autrefois disait les proches de Nymphéa, qui aujourd'hui ne sont plus.
Nymphéa est de taille moyenne, ni trop grande ni trop petite. Sa silhouette svelte, fine, lui permet de passer partout sans le moindre problème, en plus de son pouvoir. La peau de cette jeune fille est très blanche, presque translucide.
Son beau et doux visage est encadré par de longs cheveux bruns tirant vers le châtain, qui ondulent presque jusqu'à sa taille. Ses grands cils noirs cachent des yeux écarlates, ou rubis, cela dépend de la vision que les gens ont d'elle. Son nez est joliment dessiné et ses lèvres sont rose pâle.
Nymphéa possède une poitrine aux formes généreuses, tout comme ses hanches. Ses jambes et ses bras sont tout en finesse et en beauté.
Et ses mains ? L'un des souvenirs de son enfance et de son frère et celui qui, pour elle, lui a donné son nom. Il lui a toujours dit qu'elle avait des doigts de fée. Compliment qui restera pour toujours gravé dans sa mémoire, l'un des seuls qu'il lui ai fait.
Son ventre est couvert d'un bandage qu'elle renouvelle souvent, une blessure mortelle qu'elle a reçu il y a plusieurs années déjà mais qu'elle ne parvient pas à refermer, trop grave pour être totalement supprimée, et qui lui cause également de nombreuses douleurs.
Les vêtements de Nymphéa sont quant à eux plus anciens que l'époque dans laquelle elle vit. Elle a beaucoup aimé entendre parler du passé glorieux et chic des humains, avant qu'ils ne transforment le monde en ce qu'il est aujourd'hui, et elle s'intéresse beaucoup à une mode dépassée depuis longtemps. Elle porte une robe courte, couleur sable, avec de la dentelle au bout des manches, en bas et à l'ouverture sur son torse, qui donne vue sur une chemise blanche et chic, surmontée d'un petit ruban., semblable à ceux qui sont dans ses cheveux qu'elle utilise pour se faire deux tresses se rejoignant dans son dos. Les manches de son vêtement étant courtes et bombées, elle porte ensuite des gants raffinés, qui cachent ses mains sous un tissu noir. Le bas de sa tenue est composé de collants noirs à motifs avec deux souliers de la même couleur. A sa ceinture se trouver un revolver blanc qu'elle utilise comme arme.
En bref, c'est une magnifique jeune femme./
HISTOIRE - Tu ne peux pas t'échapper. Tu es beaucoup trop faible. Tu en es incapable. Tu es aussi beaucoup trop gentille avec les autres. Regarde. Il suffirait juste que leur sang coule. Et tout rentrera dans l'ordre, je te le promets. Tu ne souffriras plus. Écoute moi, Nymphéa. Ne reproduit pas à nouveau cette même erreur. Tu es faite pour tuer, tu es...

-NOOOOOOOOOOOOOON !

Nymphéa se réveilla en sueur, courbée en deux sur son lit. Elle était totalement trempée, et son visage pâle était tordu en une expression de peur mêlée à celle de la douleur. Elle cligna plusieurs fois des paupières, les yeux exorbités, avant de se rendre compte qu'elle était dans sa petite chambre, dans son lit. Ce n'était qu'un rêve, un affreux rêve. Un cauchemar.

Lorsqu'elle tourna la tête, elle constata que Chihiro était à côté d'elle et la regardait, les yeux luisant d'inquiétude. Les deux enfants de six et huit ans étaient frère et soeur. Elle afficha un mince sourire pour lui montrer qu'elle allait bien, avant de fixer les paumes de ses mains, le regard vague.

Non, elles n'étaient pas couvertes de sang. Elle n'avait tué personne dans la réalité. De toute manière, elle en était bien incapable. Le sang lui faisait tourner de l'oeil, et dès que son frère lui montrait des films de zombies, elle détalait en hurlant et se cachait sous sa couverture blanche, toute tremblante. Alors pourquoi tout ces cris ? Ce n'étaient pas les siens, mais ceux des cadavres sur lesquels elle de trouvait, debout, seule en vie. Une vision d'horreur. Mais alors, pourquoi c'était si réel ? Pourquoi le même toutes les nuits ? Elle passait d'un monde rose à celui où tout est noir.

Nymphéa demanda alors à son frère, qui s'était recouché sur le matelas qu'il avait, à côté d'elle:

-Dis, Chihiro ?
-Oui ?
-Est-ce bien normal de faire le même cauchemar toutes les nuits ?

Son frère la fixa avec de son regard ambré, avant de poser une main sur le front de la fillette, comme à chaque fois qu'elle lui demandait cela. Non, elle n'était pas malade, n'avait pas de fièvre, comme toujours. Et cela ne pouvait pas non plus être les radiations, elle était mutante, comme son frangin, et ça ne l'affectait pas comme ça avait affecté leurs parents, qui étaient morts en leur disant de rester ici, pour les protéger. Et Chihiro savait bien qu'elle n'était pas folle ni sénile. Un mystère qui causerait leur malheur à tout deux quelques années plus tard...

************

Exilés. Abandonnés parmi tant d'autres mutants dans une ville perdue. Tel était le sort qu'avait subi Nymphéa et Chihiro après que le gouvernement des "humains" ait découvert leur cachette. C'était d'ailleurs par une belle après-midi ensoleillée, et les deux enfants, âgés de quinze ans maintenant, avaient été expulsés en moins de temps qu'il n'en faut pour dire ouf.

C'était là-bas qu'ils devaient vivre désormais. Livrés à eux-mêmes. Ils devaient s'épauler l'un l'autre, enfin, c'était surtout Chihiro qui épaulait Nymphéa, car celle-ci avait beaucoup de mal à supporter le changement. Ils avaient réussi à se trouver un appartement pour deux pas trop petit et sans croiser d'autres mutants, qui étaient donc potentiellement des ennemis. Mais quand ils se promenèrent dans un parc, quelques jours plus tard, ils croisèrent un groupe d'hommes, armés jusqu'au dents. Le pouvoir de Chihiro ne lui permettait pas de se protéger, mais il portait une arme très efficace. Nymphéa, quant à elle, était très faible, son pouvoir n'était donc plus actif.

Une fleur qui commençait à se flétrir à qui on coupe sa tige pour l'achever. Il avait suffit qu'une lance de pierre transperce la jeune femme dans ses entrailles pour qu'elle succombe en à peine quelques minutes dans une mare de sang. Un fin bien trop rapide. Et lorsque Chihiro fit tomber sur le sol le dernier des hommes, il était trop tard. Nymphéa était morte. Et il ne pouvait pas la sauver, son pouvoir ne le lui permettait pas. Il se contenta de regarder le corps sans vie sans réussir à verser la moindre larme. C'était trop dur, il n'y arrivait pas. Était-ce cela que les mutants devaient vivre chaque jour ? Un avenir si cruel ?

Pourquoi ? Pourquoi me rejettes-tu encore ? Je suis toi. Tu es morte. Moi pas. Je suis ta seule chance de te faire revenir, Nymphéa. Tu le sais, désormais. Je suis ta face cachée. Tu dois pactiser avec moi si tu veux revoir un jour Chihiro. Tu n'as pas le choix. Même si tu ne me fais pas confiance, c'est la seule solution. Appartiens enfin à cette réalité que tu as toujours fuie.

Chihiro avait les yeux exorbités comme jamais. Elle était morte, mais était en train de se relever ! Impossible, me diriez-vous. Mais non. C'était bel et bien une Nymphéa encore en vie qui se dressait là. A une exception près. Son regard. Deux fentes lumineuses et rouges, comme si on avait allumé une lumière à l'intérieur d'elle même. Dans la main de la jeune femme se trouvait toujours le revolver blanc que son frère lui avait offert, qu'elle n'avait pu utiliser à temps. Elle perdait beaucoup de sang, mais était toujours debout. Chihiro s'approcha d'elle pour poser les mains sur ses épaules, avant de dire:

-Nymphéa ? Tu me reconnais ? C'est moi, ton frère, Chihiro. Il faut que tu me suives, ça va bien se passer, il faut qu'on rentre pour te soigner, il faut qu...

Une détonation retentit. Chihiro vacilla quelques instants avant de tomber sur le sol noir, un trou sanglant en plein milieu de la poitrine. C'était Nymphéa qui avait tiré. Et lorsqu'elle vit le cadavre, elle rit. Longtemps. D'un rire démoniaque. Elle n'était plus elle-même. Elle s'éloigna de quelques pas des quatre corps, avant de soudainement se retourner, ses yeux redevenus parfaitement normaux, vitreux tout de même à cause de sa blessure.

Elle arracha un morceau de sa robe pour bander rapidement sa plaie béante pour que l'hémorragie cesse, avant de s'agenouiller à côté du corps de Chihiro, et de demander:

-Chihiro ?

Bien évidemment, le jeune homme ne donna aucune réponse.

-Chihiro ??? Chihiro ???

Les larmes se mirent à couler sur le visage de Nymphéa, tandis qu'elle sanglotait sans retenue, désormais seule. Elle ne l'avait pas révélé à son frère, mais ce lieu, elle le connaissait avant même qu'ils ne s'y rendent. Cette scène, elle l'avait vue un nombre incalculable de fois. Une vision qui la hantait. Celle de son pire cauchemar, celui qui devait se finir bien. Donc, elle allait forcément se réveiller, elle devait se réveiller. Mais non. Elle avait ouvert les bras à cette voix qu'elle avait toujours refusé d'écouter. Et qui faisait partie d'elle, désormais. Une vie échangé contre une autre avec un simple pacte.

Nymphéa alla cueillir une fleur pour la poser sur le corps de son frère avant de se mettre à courir, loin, très loin. Il fallait qu'elle reste seule. Plus jamais elle ne devait voir quelqu'un.

       
(c) Reira de Libre Graph'


       

_________________

Nymphéa
« My past is my present, because I'm a monster. »

Nymphéa te juge en #ff0000
©️ Joy


Dernière édition par Nymphéa le Jeu 3 Mar - 16:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://agentss-lmda.forumactif.org
Cassandre Gates
Admin
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 25/02/2016

Carte d'identité
Pouvoir (si vous en avez un):
Liens avec les personnages:

MessageSujet: Re: Dites-moi que je ne suis pas un monstre ! [Fini =3]   Dim 28 Fév - 15:46

validooooch x) super perso comme d'hab =P

_________________

Himary et Cassy xDDD :
 


cette zik est parfaite pour cassy ^^:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ushinawaretatoshi.forumactif.org
Nymphéa
Admin
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 27/02/2016
Localisation : Là ! Ou, peut-être pas, en fait x)

Carte d'identité
Pouvoir (si vous en avez un):
Liens avec les personnages:

MessageSujet: Re: Dites-moi que je ne suis pas un monstre ! [Fini =3]   Dim 28 Fév - 15:50

Merci coeur <3 Hâte de découvrir le tien =3

_________________

Nymphéa
« My past is my present, because I'm a monster. »

Nymphéa te juge en #ff0000
©️ Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://agentss-lmda.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dites-moi que je ne suis pas un monstre ! [Fini =3]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dites-moi que je ne suis pas un monstre ! [Fini =3]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Noob, je suis un noooob!
» ATTENTION K-PLIM JE SUIS CONTRE TOUT RECYCLAGE DE RENE CIVIL...JWET SE JWET ...
» Je suis folle. Et toi?
» Je suis démocrate !
» Lindsay River ♥« Je suis l'unique créatrice de mes Désirs »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
un futur ou il faut se battre ou mourir :: Pièce d'identité :: Fabrication du Passeport :: Presentations validées-
Sauter vers: